Eau et assainissement

présentation du service

La Communauté de Communes des Paysages de la Champagne est chargée de la collecte, du transport et du traitement des eaux usées domestiques et des eaux usées non domestiques sur autorisation (activités artisanales, activités industrielles, activités vinicoles, …). Toutefois, il est précisé que cette compétence est exercée uniquement sur l’ensemble des parcelles concernées par un zonage d’assainissement collectif.

La CCPC a aussi pour mission de conseiller et d’accompagner les particuliers dans la mise en place de leur branchement et raccordement en assainissement collectif ainsi que de les contrôler.

le réseau d’assainissement collectif de la ccpc

La collecte et le transport sont réalisés grâce au réseau public d’assainissement composé de canalisations et d’environ 50 postes de relèvements. Selon le cas, le réseau peut être :

  • Réseau séparatif : le réseau collecte séparément les eaux usées et les eaux pluviales.
    L’eau de pluie est alors soit infiltrée dans le sol, soit déversée dans un cours d’eau, soit envoyée dans un second réseau dit réseau pluvial.
  • Réseau unitaire : le réseau collecte à la fois les eaux usées et les eaux pluviales dans une seule et même canalisation.

Pour plus de précisions, téléchargez le réglement de service : cliquez ici.

les stations d’épuration

Le traitement est réalisé par les 30 stations d’épuration présentent sur le territoire avec pour certaines des systèmes de traitement différents. Pour voir les emplacements des stations, cliquez-ici.

Le traitement par boue activée

Ce système est un procédé biologique utilisant des bactéries aérobies en suspension dans l’eau du bassin, qui en présence d’oxygène, vont dégrader la pollution organique présente dans l’eau usée.

Station d’épuration de Damery (boue activée)

Le traitement par filtre planté de roseaux

Ce système est également un procédé biologique utilisant des bactéries aérobies. Il se compose de plusieurs lits d’infiltration dans lesquels on retrouve différentes couches de substrat minéral (graviers, sable, …). Les roseaux, plantés sur ses substrats, vont permettre l’infiltration de l’eau usée et l’aération utile aux bactéries grâce à leur système racinaire important. Contrairement à la boue activée, les bactéries ne seront pas en suspension, mais fixées au tissu racinaire des roseaux.

Station d’épuration d’Orbais-l’Abbaye (filtre planté de roseaux)

Le traitement par lagunage

On retrouve deux types de lagunage :

  • Le lagunage de type anaérobie : Ce système est un procédé utilisant des micro-organismes anaérobies qui vont dégrader la matière organique grâce à une digestion. L’eau transite lentement dans des bassins afin de faire décanter la matière organique, car la digestion est réalisée au fond du bassin.
  • Le lagunage de type aérobie : Ce système est un procédé utilisant des micro-organismes aérobies qui vont dégrader la matière organique grâce à une oxydation. L’eau transite dans des bassins aérés artificiellement afin d’apporter de l’oxygène aux micro-organismes.
Station d’épuration de Montmort-Lucy (lagunage anaérobie)

Le traitement par filtre à sable

Ce système est un système similaire à un procédé utilisé en assainissement non collectif. On y retrouve une fosse toutes eaux avec une présence de micro-organismes anaérobies qui vont dégrader la matière organique grâce à une digestion. L’eau traitée va ensuite être infiltrée dans un filtre à sable.

Station d’épuration du “Champ des chèvres” à Suizy-le-Franc (filtre à sable)
Taille du texte